NOS FICHES “SAVOIR”

Savoir ce qu’est le “Coût de la dette” : visions croisées : comptable et financière

le 24 mars 2020

D’un point de vue « comptable », le coût de la dette correspond aux charges financières nettes des éventuels produits financiers obtenus sur le placement de la trésorerie « active » versus la trésorerie « oisive » laissée dans les comptes de mouvements à la banque, rapportées au niveau de l’endettement net : Charges financières nettes / Endettement net

D’un point de vue « financier », le coût de la dette représente le taux de rentabilité exigé par les banquiers pour accepter d’apporter une partie des ressources financières nécessaires à l’entreprise.

Issu du livre « Finance pour non financiers» de Franck Nicolas, Édition 2, Dunod.

© Tous droits réservés

Read more
Pauline COMPERAT

Savoir ce qu’est le “Coût de la dette” : visions croisées : comptable et financière

Savoir faire face à une trésorerie négative

le 17 mars 2020

Une trésorerie positive correspond à des disponibilités ou à des valeurs mobilières de placement (VMP).

Une trésorerie négative correspond à des concours bancaires courants, c’est-à-dire à des découverts bancaires.

Si la trésorerie d’une entreprise est négative, il faut s’assurer que cette situation est chronique avant de conclure que l’entreprise devrait augmenter ses ressources stables.

En effet, une trésorerie négative peut être liée à un accident conjoncturel sur le marché ou à une situation particulière dans le cycle d’exploitation comme par exemple, un client important qui ne paie pas.
⇒ Ainsi, l’augmentation du fonds de roulement n’est pas forcément la seule solution.

Face à un problème de financement du BFR caractérisé par une trésorerie négative de façon quasi-permanente, l’augmentation du fonds de roulement n’est pas forcément la meilleure solution.

La réduction du BFR au préalable en est une autre. Elle passe par une meilleure gestion des stocks et des délais de règlement, côté clients et côté fournisseurs. Dans ce contexte, la banque peut proposer de faire supporter le financement du poste « clients » par une société d’affacturage* , encore appelé un « factor », le plus souvent représentée par une filiale de l’enseigne bancaire, dédiée à ce type de financement à court terme.

*Les sociétés d’affacturage, encore appelées « factors », se sont spécialisées dans la mobilisation d’une quote part du poste clients d’une entreprise, qu’elles escompent ou achètent et dont elles assurent le recouvrement moyennant rémunération.

Issu du livre « Finance pour non financiers» de Franck Nicolas, Édition 2, Dunod.

© Tous droits réservés

Read more
Pauline COMPERAT

Savoir faire face à une trésorerie négative

Savoir ce qu’est le grand livre des comptes

le 10 mars 2020

L’ensemble des comptes de bilan et ceux du compte de résultat d’une entreprise constitue le « grand livre des comptes ».

Historiquement, l’expression « grand livre » désignait un registre propre au système comptable centralisateur à l’italienne qui se présentait sous la forme de reliures de feuilles de comptes sous couvertures cartonnées. De fait, un grand livre pouvait atteindre le poids de 10 à 15 kg.

Dans sa présentation informatisée la plus courante, le grand livre présente deux comptes par page.

Au libellé de l’écriture du débit on rappelle :

  • la date de l’enregistrement au journal et
  • la page où se trouve le débit de l’écriture correspondante,

et l’on fait de même pour le crédit.

Cette technique caractérise sa stipulation de comptabilité en partie double.

Issu du livre « Finance pour non financiers» de Franck Nicolas, Édition 2, Dunod.

© Tous droits réservés

Read more
Pauline COMPERAT

Savoir ce qu’est le grand livre des comptes

Savoir ce qu’est l’effet de levier

le 3 mars 2020

Le principe de l’effet de levier est le suivant :

  • Lorsqu’une entreprise s’endette et investie les fonds empruntés dans son outil industriel et commercial, elle espère une augmentation du chiffre d’affaires, pour obtenir normalement un résultat opérationnel supérieur au précédent.
  • Ce surplus de résultat d’exploitation finance en partie le surplus de charges financières liées à l’augmentation de l’endettement et le résultat net augmente.
  • L’augmentation du résultat net implique une augmentation de la rentabilité des capitaux propres, qui par ailleurs n’ont pas bougé, puisque l’entreprise a eu recours à l’emprunt.

L’effet de levier est donc le nom du mécanisme qui fait qu’une augmentation de l’endettement peut engendrer une augmentation de la rentabilité des capitaux propres.

Issu du livre « Finance pour non financiers» de Franck Nicolas, Édition 2, Dunod.

© Tous droits réservés

Read more
Pauline COMPERAT

Savoir ce qu’est l’effet de levier

Savoir exprimer le BFR en CA

le 25 février 2020

Le BFR en lui-même est insuffisant pour permettre une analyse pertinente. Il est nécessaire de le mettre en relief avec d’autres éléments sous forme de ratios.

Commençons par le ratio de BFR en nombre de jours de CA

Le ratio sans doute le plus utilisé et le plus facile à calculer est le ratio de détermination du BFR calculé en jours de chiffre d’affaires (CA) hors taxes (HT).

Ce ratio peut être exprimé :

  • En pourcentage du CA : BFR / CA HT × 100
  • En nombre de jours de CA HT (le plus couramment utilisé) : BFR / CA HT × 360 j.

Ce ratio est très souvent utilisé car il permet une projection rapide sur les exercices prévisionnels à partir de l’étude du ratio « normatif » tirés des trois derniers exercices passés.

Issu du livre « Finance pour non financiers» de Franck Nicolas, Édition 2, Dunod.

© Tous droits réservés

Read more
Pauline COMPERAT

Savoir exprimer le BFR en CA