BLOG

mouvements comptables

Savoir les mouvements sans incidence sur le résultat 1/2

le 18 mars 2019

Opérations consistant en une modification de la structure à l’intérieur de l’actif ou du passif

Mouvement actif-actif

Ce type de mouvement est ainsi désigné car seule la structure de l’actif change. Il y a réutilisation d’un emploi précédent, sans que le total de l’actif ne soit modifié.

EXEMPLE

Encaissement d’une créance client

À l’échéance du délai de règlement accordé par l’entreprise à son client, celui-ci procède au paiement de la facture. Il y a donc augmentation des disponibilités du montant de la créance client qui disparaît. Le résultat quant à lui n’a pas évolué puisqu’il s’agit du règlement d’une vente qui a déjà été enregistrée au moment de la facturation. Ainsi, dans cet exemple nous avons les incidences suivantes :

  • Incidence sur le résultat : il reste stable.
  • Incidence sur la trésorerie : elle augmente.
  • Incidence sur les créances clients : elles diminuent.
  • Incidence sur le total du bilan : il reste stable.

Mouvement passif-passif

Ce type de mouvement est ainsi désigné car seule la structure du passif change. Là encore son total n’est pas modifié.

EXEMPLES

Augmentation de capital par incorporation de réserves

Les réserves sont constituées par le résultat des années antérieures qui est laissé dans l’entreprise, c’est-à-dire qui n’a pas été distribué aux actionnaires sous forme de dividendes.

Si l’assemblée générale décide d’incorporer une partie des réserves constituées dans le capital social, la structure des capitaux propres constitués du capital social, des réserves, et du résultat de l’année va alors être modifiée comme suit : le montant des réserves incorporées va sortir des réserves pour venir s’ajouter au montant du capital social. Il s’agit d’un transfert à l’intérieur de la rubrique « capitaux propres » du passif dont le total est cependant inchangé.

Ainsi, dans cet exemple nous remarquons que cette opération n’a d’incidence ni sur le résultat de la période, ni sur la trésorerie, qui restent tous les deux stables.

Pour en savoir plus, se référer au parcours “Les fondamentaux de la gestion
Module 13 : La logique des mouvements comptables

© Tous droits réservés

Issu du livre « Comptabilité pour non comptables » de Franck Nicolas, Edition Dunod, 2014.

Marie TRAN

Savoir les mouvements sans incidence sur le résultat 1/2